Pavillons, Hampes et Pavois

Fidèle à la tradition maritime, en mer chaque navire doit arborer le pavillon du pays d'appartenance de son bateau à l'arrière du bateau. Et lorsque le navire arrive dans un autre pays, il doit installer dans ses hauts-bans le drapeau du pays qu'il visite: c'est appelé un pavillon de courtoisie.

Chacun a le droit d'arborer le pavillon de courtoisie qui lui plait sur son bateau quelque soit le lieu de navigation. 

Filtres actifs

Grand Pavois complet

Prix 89,00 CHF
40 pavillons et flammes, 100 polyester.
Longueur totale : 12 m.
Taille des pavillons : 14 x 20 cm.

Grand Pavois complet 30x42 cm

Prix 159,00 CHF
Assortiment de 40 pavillons et flammes du code international des signaux.

Chaque pavillon a sa place marquée dans une grande pochette à suspendre.

Pochette et pavois en nylon lavable.

Dimensions des pavillons : 30 x 42 cm
Le célèbre drapeau de pirate! pour les adeptes de Barbe-noire et de Jack Sparrow!

Dans l'imaginaire populaire et l'imagerie traditionnelle, les pavillons pirates et corsaires sont des pavillons noirs ornés d'une tête de mort surmontant deux tibias ou deux sabres entrecroisés.

Ce pavillon représenterait des symboles choisis par les pirates et les corsaires pour faire passer un message sans équivoque. L'expression « Jolly Roger » serait mentionnée pour la première fois en 1700 ; la première référence imprimée serait celle de l'Oxford English Dictionary de 1724

En fait, ce pavillon à tête de mort et tibias croisés, reprenait un thème connu depuis l'Antiquité, nommé Memento mori et dont la signification est, littéralement: "Souvenons-nous que nous allons mourir". Pour les pirates et flibustiers, cette notion de mort était, paradoxalement, un hommage à la vie et non pas une idolâtrie de la mort : puisque nous allons mourir, hâtons-nous de vivre et, surtout, de vivre bien !
Drapeau Suisse
En tissu Polyester

Le pavillon national doit se hisser au mât de pavillon situé à l'arrière du navire lorsqu'il est à quai, au mouillage sur rade foraine ou lorsqu'il entre ou sort d'un port lors d'une escale à l'étranger. Sinon, à la mer, il est hissé à la corne.